La manipulation au service de l’éthique – Partie 1 sur 4

Essai

Temps de lecture ~3 minutes

Pourquoi ce résumé ?

Le week-end dernier, j’ai participé à un hackathon sur la santé et l’innovation. Un des projets améliorait le suivi patient après une opération. À terme, l’entreprise espère aider la recherche de deux manières : un en fournissant un meilleur suivi, deux en analysant les données collectées.

Source : http://carefreewanderer.wordpress.com

La partie compliquée n’est pas le code, mais l’humain. Dans un premier temps, le projet est réalisable avec un ou deux informaticien(s). Après, selon les ambitions de l’entreprise il faudra un pôle IT pour gérer la charge due au trafic, la maintenance, les mises à jour, assurer le suivi des bugs et ajouter de nouvelles fonctionnalités.

Pour l’humain, c’est une autre histoire. Ce projet nécessite de collecter les informations des patients. Ces données représentent le fioul de l’organisation. La question est : comment inciter les ex-patients à remplir un formulaire, une fois soigné ?

Le patient ne s’intéresse pas au code ou à la base de données. Il veut être soigné sans complications. C’est là où le design et l’influence ont leurs importances. L’entreprise doit encourager ses patients à renseigner des informations.

Le design réduira la friction, difficulté perçue à réaliser une action, en rendant l’expérience de saisie agréable. En complément, l’on imaginera un système de gamification (ludification en bon français) pour inciter la personne à partager son ressenti.

La psychologie interviendra en amont et « sur » le formulaire. En amont, le but est d’attirer le patient sur le service. Une fois sur la plateforme la moitié de la tâche sera réalisée. La deuxième étape « sur » le formulaire consistera en trois éléments. En premier, il faudra inciter le patient à commencer le questionnaire. Dans un deuxième temps, encourager la personne à finir le formulaire. Enfin, le questionnaire devra consolider l’engagement du patient pour les suivis futurs.

Chaque échange représente une occasion de renforcer l’engagement du patient pour la suite du suivi.

La partie sur le design ne sera pas traitée. Si ce sujet vous intéresse je recommande le lien suivant : « Les dix règles d’or du bon design » et ce documentaire : Objectified (2009) ~1 h 15. Les principes sont applicables à tout produit. La suite de l’article résume l’ouvrage : « Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens« , qui est, à mon avis, une porte d’entrée pour découvrir les possibilités, limites et disposer d’éléments applicables rapidement.

⚠️ Disclaimer, ce résumé n’est là qu’à but pédagogique ✌️

 

Structure de l’article

  1. Les bases
    1. Amorçage
    2. Leurre
    3. Degrés d’engagement
  2. Niveau intermédiaire
    1. Le pied dans la porte
    2. Le registre d’action ou l’abstraction
    3. La justification
    4. La porte au nez
  3. Contexte et formulation de la requête
    1. Créer un contexte interpersonnel
    2. Formulation de la requête
  4. Techniques plus complexes
  5. Conseils
  6. Ressources complémentaires

 

Suite de l’article : La manipulation au service de l’éthique – Partie 2 sur 4

 

Crédit photo : Nonsap Visuals


Rémi

📚 Enthusiastic learner ||| 💡 Ideator ||| ❤️ Storytelling & Innovation ||| 🎓 Miagiste