Comment rendre un salarié heureux, performant et pour longtemps ?

Essai

Temps de lecture : ~ 3 minutes

Récemment, j’ai découvert une vidéo sur la motivation par un chercheur de l’université de l’UQAM. Le scientifique explique qu’aujourd’hui il est facile de motiver sur le court terme certains individus, mais que cela est néfaste à long terme. Pour que la motivation soit vertueuse, il faut faire appel à la théorie de l’autodétermination, théorie de la motivation humaine.

Les applications de cette théorie vont du sport à la relation parents/enfants, en passant par le travail.

Cette théorie met en évidence les besoins innés et universels humains et offre trois paramètres pour analyser l’environnement dans lequel l’individu évolue.

 

Les besoins fondamentaux

Chaque humain possède des besoins innés et universels de trois types :

  • Besoin d’autonomie
  • Besoin de compétences
  • Besoin d’affiliation

Le besoin d’autonomie est satisfait par la perception de choix (liberté) et d’agir en fonction de ses valeurs (être authentique).

Le besoin de compétences est assouvi par les sentiments d’efficacité et d’efficience lorsque nous atteignons nos objectifs.

Le besoin d’affiliation est comblé par l’appartenance sociale (être supporté et membre d’un groupe).

 

L’importance de l’environnement

Ces trois besoins sont satisfaits ou frustrés en fonction de l’environnement.

Pour connaitre si l’environnement est de qualité ou non, il suffit d’étudier trois paramètres :

  • les défis
  • les ressources
  • les obstacles

Les défis motivent l’individu. Les ressources sont positives lorsqu’elles sont en quantités suffisantes pour subvenir aux défis. Enfin, les obstacles sont à réduire, car ils dégradent le cadre de travail.

L’environnement engendre deux types de motivations. Les motivations de qualités (besoins satisfaits) ou les motivations de moins bonnes qualités (besoins insatisfaits).

 

Motivations de qualités

Lorsque les besoins sont satisfaits par l’environnement les motivations sont intrinsèques et identifiées.

Les motivations intrinsèques apportent du plaisir et un état de flow (voir Mihály Csíkszentmihályi).

On parle de motivation identifiée lorsque nous avons la sensation de contribuer à quelque chose de plus grand que nous.

 

Motivations de moins bonnes qualités

Si les besoins sont frustrés par l’environnement deux types de motivations apparaissent : les motivations introjectées et extrinsèques.

Les motivations introjectées correspondent à l’égo et les motivations extrinsèques sont les récompenses pécuniaires ou sociales.

 

Take-away

Un environnement où le plaisir et la recherche de sens sont encouragés apportera des motivations positives, par rapport à un environnement favorisant l’égo et l’argent pour motiver les individus.

 

Sources :

 

Crédit photo : Denny Luan

 


Rémi

📚 Enthusiastic learner ||| 💡 Ideator ||| ❤️ Storytelling & Innovation ||| 🎓Miagiste